• Conférence à Bastia
  • Conférence à Bastia

Conférence « Impacts des changements globaux »

Les impacts des changements globaux sur le littoral et les îles.

Conférence à Bastia le 1er Octobre, un article d’Orianne Crouteix.

 

Animée par Fabrice Bernard (Conservatoire du littoral), avec la participation de : Thierry Tatoni et Frédéric Médail (IMBE -Université Aix-Marseile), Camille Guillemette et Patrick Belz (Conservatoire du Littoral), Solène Basthard-Bogain (Septentrion Environnement), Yoan Petit (Conservatoire Botanique National de Corse) et Pierre Boissery (Agence de l’Eau).

Qu’est ce que les changements globaux ?
Dans changements globaux, on comprend le réchauffement climatique dû à l’augmentation de l’effet de serre, les espèces invasives et les impacts de l’homme tels que la surexploitation des ressources naturelles, l’urbanisation, etc … Les changements globaux concernent les habitats marins et terrestres.

Pourquoi s’intéresser au littoral et aux îles ?
Le littoral méditerranéen est un « hotspot » de biodiversité, c’est-à-dire qu’il y a un fort taux d’endémisme : beaucoup d’espèces n’existent que sur le pourtour méditerranéen. Cet espace, très particulier, est très menacé : l’urbanisation incessante, l’importance du tourisme, l’érosion ne sont que quelques exemples des pressions qu’il subit.
La Méditerranée est aussi constellée de petites îles. Ces îles en parties préservées de l’urbanisation et des flux touristiques sont le refuge de certaines espèces emblématiques de l’espace méditerranéen. Ces petites îles ont aussi des systèmes écologiques simplifiés où le nombre d’espèces différentes qui coexistent est moindre. Elles sont ainsi de véritables « laboratoires », et peuvent permettre de comprendre les impacts des changements globaux sur les grandes îles ou sur les continents.

Pour expliquer l’importance de protéger la biodiversité, la notion d’interdépendance avec l’Homme a été évoquée dans les discussions de cette conférence. Les hommes ont besoin de la biodiversité terrestre et marine dans leur quotidien (nouvelles molécules, alimentation, bien-être…) et certaines espèces ne survivent que parce qu’une activité humaine maintient leur habitat (par exemple les plantes qui ne vivent que dans les prairies méditerranéennes entretenues par le pastoralisme).

Certains participants de la conférence pensent qu’aujourd’hui on connaît suffisamment bien ces espaces, que les scientifiques les ont bien étudiés et qu’il appartient dorénavant aux politiques d’agir. Alors que d’autres participants pensent au contraire qu’il manque encore beaucoup d’informations, notamment sur les petites îles et sur les espaces marins. Cependant, tous sont unanimes sur le fait que les recherches scientifiques sont nécessaires pour éclairer la société. Les décisionnaires ne peuvent mettre en place de bonnes solutions qu’en s’appuyant sur les données scientifiques et suite à une demande forte des acteurs de la société civile.

Quelles solutions face aux changements globaux ?
Plusieurs aspects ont été évoqués. La sensibilisation environnementale est une solution qui peut paraître inefficace pour certains face à l’urgence qui existe, parce que les problèmes sont actuels et que la génération qui est la plus sensibilisée ne sera en position de décision que dans 10 ou 20 ans.
L’ingénierie technique telle que la restauration écologique (c’est-à-dire recréer un habitat, comme par exemple une zone humide ou des rochers artificiels) a été plébiscitée par certains participants alors que d’autres estiment que la destruction d’un habitat est irréversible et que l’ingénierie écologique n’est pas efficace.
Une solution souvent mise en place concernant les questions environnementales est la réglementation et les contrôles. Cette solution demande des moyens logistiques et financiers importants et elle est souvent mal acceptée par la société civile.
Le débat a été intéressant, et a montré l’importance de rechercher un équilibre entre toutes ces actions, et d’en proposer de nouvelles, complémentaires.

 

Un article dans Zibeline

Info média de Brigitte, qui vient de nous rejoindre à bord avec les news de Marseille !

Le jour du départ, le 26 septembre, juste avant que le catamaran de Sillage-Odyssée ne largue les amarres, le MuCEM accueillait une table ronde organisée par la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et le Laboratoire d’excellence qu’elle coordonne « Les sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée » (LabexMed) : Regards sur le littoral provençal (archéologie, histoire, environnement, arts). Evolution, ressources, patrimoines, avec la participation de Marie-Brigitte Carre (CNRS), Daniel Faget (Aix-Marseille Université), Martine Chalvet (Aix-Marseille Université), Thierry Tatoni (Aix-Marseille Université), Benjamin Durand (Parc national des calanques) et Hendrik Sturm (Ecole Supérieure d’Art et Design Toulon Provence Méditerranée).

Cette table ronde a permis de présenter des programmes de recherche récents et des initiatives qui continuent de renouveler notre connaissance du littoral provençal, de la vie et de l’histoire de ces territoires, dans le domaine de l’archéologie, de l’histoire, de l’écologie, et des arts, pour commencer à aborder les thématiques et les réflexions qui orienteront, tout au long de son périple, les activités de Sillage.

A lire dans la presse : http://www.journalzibeline.fr/societe/une-odyssee/

Et pour la plongée sous-marine, c’est Beuchat !

Beuchat SillageSillage, c’est aussi une équipe de plongeuses professionnelles embarquées pour les besoins de terrain de l’expédition : relevés scientifiques, prises de vue sous-marines, animations en duplex sous-marin, visite de sites archéologiques… !

Et c’est jusqu’au bout des palmes que l’identité marseillaise de l’expédition est fortement représentée ! En effet, l’entreprise Beuchat, partenaire de SILLAGE, a fourni l’ensemble des équipements de plongée embarqués pour l’expédition.

Le bateau, dans un de ses flotteurs, possède même un local technique spécial plongée bien équipé pour accueillir le matériel de qualité !

  • Dessin départ Mucem
  • Départ Sillage-Odyssée
  • Départ Sillage-Odyssée
  • Départ Sillage-Odyssée
  • Le départ de l'expédition Sillage
  • Départ Sillage-Odyssée
  • Briefing Sillage-Odyssée

Elles sont parties

Classé dans : Actualités | 0

Ca y est, elles sont parties !

Cet après-midi, l’expédition Sillage a quitté la darse du MuCEM de Marseille, en route vers  Bastia..

Le navire le Gyptis a accompagné le départ, quel plaisir !

Et déjà un premier briefing, en image …

Bonne traversée les filles !

 

LabexMed est partenaire de l’expédition SILLAGE-ODYSSEE

Classé dans : Actualités, Sciences | 0

Le laboratoire d’excellence, LabexMedLes sciences humaines et sociales au cœur de l’interdisciplinarité pour la Méditerranée, rassemble autour de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme seize unités mixtes de recherche d’Aix-Marseille.

Avec une large communauté scientifique aux compétences complémentaires, le LabexMed favorise les projets interdisciplinaires et comparatifs afin de développer les études méditerranéennes et les partenariats euro-méditerranéens. Son objectif est de faire connaître et développer l’apport des sciences humaines et sociales à la connaissance de la Méditerranée, système vulnérable avec ses crises et ses résiliences. Les sciences humaines et sociales ont dans ce domaine une expertise qui est le fruit de la connaissance sur le temps long de l’histoire millénaire de cet espace.

L’imaginaire et la mémoire des lieux, les interprétations et réinterprétations que les hommes ont données aux éléments naturels, à travers de nombreux récits au cours du temps, sont autant d’éléments qui composent une culture à la fois locale et partagée dans l’espace méditerranéen.

L’expédition « Sillage » permettra de diffuser auprès de tous les publics les résultats des programmes de recherche de LabexMed, comme de ceux de ses partenaires sur le pourtour méditerranéen.

 

Article complet à lire sur http://labexmed.hypotheses.org/1534

Crédit photographique de l’image à la une : Naples, photographie de Brigitte Marin, licence CC : BY NC NDMarseille_Méjean_2011_1 Marseille_2009_3 Marseille_2009_2

 

Convoyage du bateau Sillage vers Marseille

Classé dans : Actualités | 0

Le 16 septembre nous arrivions sur le bateau, enfin ! Quel bonheur de rencontrer le compagnon de route de l’Odyssée !

Depuis 2 jours, à Canet-en-Rousillon, sur le chantier Catana, nous préparons le bateau.

Nettoyage, révision des moteurs, remise en place des voiles, Catana services déploie ses forces pour que tout soit fait en temps et en heure !

Nous partons ce soir dans la nuit au programme 25 noeuds pour traverser le Golfe du Lion en espérant arriver avant le mistral qui devrait monter jusqu’à 50 noeuds !

 

Documents Parc National des Calanques

Le Parc National des Calanques est avec nous !

Classé dans : Actualités, Sciences | 0

Ce matin nous sommes allés chercher au siège du Parc National des Calanques, tous les documents d’information et les petits cadeaux (cartes postales …) pour le public aux escales.

On embarque aussi leur exposition « Tartanes et bouillabaisse » qui aborde le thème de la pêche en Méditerranée et la recette de la bouillabaisse ! Pour partager la cuisine méditerranéenne lors des escales à venir en Corse et en Italie …

Le Parc nous accompagnera pour le départ le samedi 26 septembre à 14h avec un de leurs bateaux et participera à la table ronde du matin au MuCEM.

 

Pour en savoir plus sur le Parc National des Calanques : cliquer ici