Sondage auprès de la population

Classé dans : Sciences | 0

Un article de Leïta Tschanz.

Au cours de l’expédition des interviews courtes de 10 à 15 minutes sous la forme de sondage sont menées aux escales. Aléatoirement, habitants et passants sont questionnés sur leur sentiment d’attachement au lieu, leurs habitudes de vie et aussi sur leurs relations à la nature, à la mer et au littoral.
Cette prospection permettra à Léïta d’étudier les relations Homme/Nature sur le littoral méditerranéen et ainsi d’appréhender les enjeux, les relations au littoral et plus largement à la nature en questionnant la prise en compte de la biodiversité dans le quotidien mais aussi dans les projets d’avenir. Indirectement cela permettra d’identifier s’il existe des préoccupations vis-à-vis d’une ruralité marine et du changement climatique dans des contextes socio-écologiques apparemment opposés : entre grandes villes et petites îles.
Orianne utilisera ces sondages pour alimenter la description des petites îles méditerranéennes et la place de chaque usage (agriculture, tourisme, protection de l’environnement, pêche, industries…). Ces sondages lui permettront aussi de soulever les enjeux de l’insularité sur une petite île méditerranéenne en 2015 notamment face aux « contraintes » de l’isolement.
A ce jour les enquêtes ont été réalisées à Bastia avec l’aide de l’association U Marinu, ainsi que sur l’île de Capraia et à Portoferraio sur l’île d’Elbe. Par la suite, cette étude se poursuivra sur les îles Pontines, à Ponza et Procida, puis à Naples, Porquerolles et finalement au retour à Marseille.
Le plus souvent possible un réseau sur place d’étudiants ou d’associations en environnement participe à la réalisation des sondages. Cela permet de les sensibiliser à ces méthodes et aux différentes représentations sociales sur leurs lieux de vie et de travail.

Laissez un commentaire