Retour sur notre compagnon de route le Catana 431

Classé dans : Actualités, Journal de bord 2015 | 3

Un article de la capitaine.

Notre Catana 431 est un multi-tools ! Il a été notre hôtel, notre show-room à matériel scientifique, notre abri anti-tempête, notre moyen de transport pour accéder aux endroits les plus inaccessibles et tant d’autres choses….Tout ça pendant plus d’un mois et avec 8 à 10 équipières à bord !

J’ai choisi un catamaran pour diverses raisons. Tout d’abord pour l’espace, chaque équipière pour son activité avait un maximum de matériel (filet à post larves, bouteilles, combinaisons de plongées, cameras, ordinateurs, appareils photos…). Par ailleurs, la stabilité des deux coques est plus rassurante pour les personnes qui n’ont jamais navigué, et me permettait d’emmener des personnes totalement novices en navigation. Enfin le catamaran, grâce à ses moteurs sous chaque coque est « assez facilement » manœuvrable seule ou à deux, enjeu de taille pour partir en expédition !

Les Catana sont des catamarans réputés pour leurs performances et leur excellente conception. Ils sont souvent choisis sur des programmes de navigation « tour du monde ». Catana s’est tout de suite senti impliqué aux côtés de Sillage pour les valeurs que l’expédition défendait. Etudier, sensibiliser, croiser les savoirs et trouver des solutions de développement durable pour la mer Méditerranée.

La taille du Catana (13m) était vraiment idéale, à 8 nous étions vraiment à l’aise. Pour l’intérieur : la cuisine est en longueur (et oui, même si je suis mauvaise cuisinière je parle de la cuisine ! ) ce qui permet de cuisiner à plusieurs et d’avoir un carré spacieux et agréable. Les  cabines arrières sont énormes (il nous est même arrivé de dormir à 3). Les 2 grands frigos et le freezer étaient presque trop luxe pour nos besoins, et nous avons gardé un peu d’énergie pour les cameras et appareils photo.

Pour l’extérieur, le Catana 431 est équipé de deux barres à roue ce qui est très pratique en navigation pour se positionner au mieux. Les écoutes et bosses passent sous le pont ce qui donne une note esthétique, et un plan de pont dégagé qui permet de circuler facilement. A la voile le bateau est bien équilibré, agréable à barrer, nous n’avons pas voulu le pousser mais il glisse facilement à 10 nœuds de vitesse de croisière. Les filles ont adoré jouer avec les vagues et les sensations de surf à plus de 15 nœuds dans un sentiment de confort et de sécurité. Il n’y a pas de winchs électriques mais on ne manquait pas de bonnes volontés et les manœuvres ont toujours été des moments joyeux et énergiques ! Enfin le gros plus est la dimension des salles moteurs, très spacieuses : les moteurs sont facilement accessibles de tous côtés. Vraiment pratique.

Encore un grand MERCI à notre partenaire Catana qui nous accompagné et soutenu tout au long de cette expédition !

MERCI aussi au Président Olivier Poncin de nous avoir fait confiance.

Pour mieux connaître les Catanas : www.catana.com/,    www.facebook.com/CatanaCatamarans

Pour les Catana d’occasion : www.catanaservices.com/,     www.facebook.com/Catana-Services

Vous pouvez aussi venir nous rencontrer sur le stand Catana au Nautic de Paris, du 4 au 13 décembre.

catana

3 Responses

  1. Nath & Patrick,
    jamais de trop pour plus de cap ! Sans oublier la vitesse au portant dérives relevées, ainsi que la sécurité dans des mers formées ( pas d’effet croche-pièd) . Enfin un très bon étendage pour les sous-vêtements de nos CATANANAS!

  2. Bonjour et merci pour cette synthèse intéressante. Juste une question : la gestion des dérives, n’est ce pas le truc en plus qui est en trop ?

    • Nathalie Ille

      Bonjour Patrick,

      Merci à toi, les dérives aident vraiment à mieux caper, mais elles ne s’utilisent que du près au max travers…Je ne saurais pas te dire exactement combien tu gagnes… Par contre j’ai eu avec un autre bateau une dérive qui se coinçait et ça devient vite problématique !
      Et puis il vaut mieux ne pas les oublier quand tu rentres au port ! 🙂
      Bonne nav à toi !
      Nathalie

Laissez un commentaire