• Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza
  • Ponza

L’équipage dans les Pontines : Ponza

Classé dans : Journal de bord 2015 | 0

Le journal de Cécile. Vie de l’équipage du 9 au 12 octobre.

Vendredi 9 après-midi, arrivée mouvementée dans le port de Ponza où le capitaine n’était pas vraiment ravi de nous accueillir ! Encadré d’un comité d’accueil de curieux en rang d’oignons sur le quai, le capitaine en blanc nous désigne une place intenable pour la météo annoncée (de l’ouest à 35-40 noeuds), tout en nous demandant pourquoi nous n’avions pas pris la météo avant de venir, et nous disant que nous aurions dû rester chez nous !! Les 8 filles sur le pont, ça lui semblait vraiment bizarre et inquiétant, et il marmonnait dans sa barbe « ma che è questa affare … che è questa affare … » (mais c’est quoi cette affaire … ).
Nathalie refusant la place proposée et Amélie ayant déjà sauté à quai lors de notre première approche, nous avons tourné dans le port attendant un changement d’avis du capitaine. Il s’est finalement décidé à appeler le « maître de l’amarrage » ou « maître de port » ou quelque chose comme cela. Nous avons appris par la suite qu’il y avait une dissociation entre la fonction administrative du port et la gestion effective des places faite par la communauté des professionnels, pêcheurs essentiellement. Nous avons dû présenter nos papiers et expliquer dans le détail qui nous étions au capitaine en blanc, qui s’est détendu, mais avons payé la place du bateau au « maître de port » qui nous a très gentiment amarré, en mettant à contribution les bateaux de pêche voisins, leurs taquets et leur corps-morts.
Ce port est en fait celui des « pros » et, l’été, des concessions de pontons flottants sont installés un peu plus loin dans la baie pour les plaisanciers..

Passé ce premier contact portuaire, les personnes rencontrées à Ponza ont été très accueillantes, et se sont prêtées volontiers aux sondages, une quarantaine, effectués par Léïta, Orianne et Gaëlle qui nous a rejoint. Gaëlle Sager vient de passer 1 an près de Naples dans le cadre d’un volontariat européen dans une aire marine protégée, et prolonge son séjour de deux semaines avec Sillage-Odyssée pour un coup de main aux sondages en italien. Elise Ortiou-Campion, photographe, a aussi rejoint l’équipage.

Nous avons fait le QG internet dans un bar du port, avec un patron, Umberto, passionné de son île, fils de l’ancien instituteur érudit et historien autoditacte des Pontines. dont il nous a offert les livres. Nous sommes aussi allées en petit bus jusqu’au 2ème village de l’île, Le Forna, pour interroger les pêcheurs à leur lieu de rendez-vous des fins d’après-midi. Leur réticence et leur méfiance lorsque nous avons commencé à parler de pêche n’a pas permis à Prune de sortir sa caméra, mais la discussion s’est quand même engagée avec Brigitte et a duré plus d’une heure ! (cf. son billet « Ponza : pêche et identité insulaire » dans la rubrique « Sciences »).

Lundi 12 octobre, la météo se calme. Etat des lieux écologique sur les îlots autour de Ponza (article d’Orianne à venir) puis cap sur Ventotene, à 3 heures de navigation.

 

Laissez un commentaire