A la découverte du port antique de Naples

Classé dans : Sciences | 0

Après le retour d’expédition, certains de nos partenaires ont encore des choses à nous raconter ! Le port antique de Naples … un sujet intarissable ! Pour les lecteurs passionnés et pour les filles de l’expé qui veulent réviser : un article de Giulia Boetto.

 

Des fouilles archéologiques urbaines exceptionnelles.

De G. Boetto, Centre Camille Jullian, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Durant l’escale à Naples, le 17 octobre, grâce à la Surintendance archéologique de la Campanie, nous avions visité l’exposition « Stazione Neapolis ». Celle-ci retrace l’histoire de Naples de ses origines jusqu’à la fin de l’époque médiévale, en présentant les résultats des recherches archéologiques préventives menées à l’occasion de la construction des lignes 1 et 6 du métro, à partir de 1999.

On sait maintenant que, durant l’Antiquité, la mer arrivait jusqu’aux places Municipio et Bovio, formant une grande baie protégée par deux promontoires où aujourd’hui se trouvent, au sud-ouest, Castel Nuovo et, au nord-est, l’église de Santa Maria di Porto Salvo. Le côté sud-occidental de la baie, plus protégé, fut utilisé pour l’établissement du port et de ses infrastructures. A l’occasion des travaux du métro, on a retrouvé un quai et, à proximité, des édifices thermaux des Ier-IIe siècles de notre ère qui devaient être fréquentés par les marins. Le port antique, à quelque 13 mètres de profondeur, a été fouillé au-dessous du niveau actuel de la mer, ce qui a nécessité des techniques sophistiquées.

Les vestiges de six navires ont été découverts. Deux de ces embarcations présentaient une forme inédite à tableau vertical et étaient probablement utilisées pour le service portuaire. La maquette d’une de ces embarcations à tableau, construite par l’équipe d’archéologie navale du Centre Camille Jullian (MMSH), est présentée dans l’exposition. Les fouilles archéologiques du port de Naples ont apporté des témoignages de types de bateaux et de traditions de construction navale tout à fait inédits.

A partir du Ve siècle le bassin situé sous l’actuelle piazza Municipio s’ensable à cause de l’avancement progressif de la ligne de côte et de la fin des opérations de dragage. Les activités portuaires se déplacent alors vers l’actuelle piazza G. Bovio. C’est l’histoire ‘terrestre’ du site qui débute avec les établissements artisanaux byzantins, les maisons du Moyen Age, les aménagements défensifs postérieurs. Les fouilles ont permis de dégager les tours et bastions de l’enceinte défensive construite à l’époque aragonaise, au milieu du XVe siècle, autour du Castel Nuovo d’origine angevine (1279), comme par exemple le Torrione dell’Incoronata visible dans la station de la ligne 1. Un palimpseste d’édifices et de couches archéologiques épais de plusieurs mètres (jusqu’à 20 m) sépare désormais les fonds marins du bassin portuaire d’époque antique de la place de nos jours…

En savoir plus :  http://labexmed.hypotheses.org/1645

Les fouilles archéologiques du métro sont réalisées par la société Metronapoli S.p.A. Nous remercions la Surintendance archéologique de la Campanie, et en particulier Daniela Giampaola, responsable archéologue du Centre Historique de Naples, Vittoria Carsana et Beatrice Roncella, archéologues.

 

Laissez un commentaire